astuce pour bricoler - luminaire blg.jpg

Lauren témoigne ...

Nos deux nouvelles stagiaires fraichement débarquées chez les Débrouillardes ont testé pour vous le dernier cours tendance ; le do-it-yourself éco-responsable (utilisant des matériaux recyclés).

L'atelier était donné par Stéphanie, décoratrice d'intérieure qui travaille principalement avec des matériaux recyclés et utilise des peintures, ainsi que de la lasure (vernis pour nourrir le bois) écologiques. Elle travaille en partenariat avec les produits Galtane ; vernis, teintures, lasures, solvants.

Lauren nous résume son expérience ; 

« 

Lors de ce cours, Stéphanie nous a montré comment créer une lampe à partir de divers bois recyclés comme des palettes en bois (sapin), planches d'échafaudage (matériaux), etc.

L’objectif de ce cours est d’apprendre les bases en menuiserie et électricité pour créer son luminaire personnalisé. Nous avons été coachées et épaulées tout au long de ce cours par les conseils avisés de Stéphanie. Du croquis à l’assemblage, du découpage au forage, toutes les étapes nous ont été montrées et expliquées.

Le cours s’est déroulé dans une ambiance bonne enfant et détendue. Chacune vaquait à sa propre réalisation, mais l’entraide était bien présente. Nous aimions nous conseiller les uns, les autres. Chaque création était différente. Malgré un cours et des explications communes, Stéphanie a laissé libre court à l’imagination de chacun.

Nous sommes très heureuses d’avoir participé à ce cours. Gwenaelle avait déjà fait un peu de bricolage mais ce cours lui a appris à utiliser des grosses scies et quelques bases en électricité. Quant à moi, je n’avais jamais tenu un tournevis de ma vie ! Mais je sais maintenant couper du bois en respectant les dimensions et utiliser ponceuse et visseuse (ça ne parait pas grand-chose, mais il faut bien commencer par quelque part … 😊).

Ce nouveau cours fut, pour moi, une très belle découverte. La bonne ambiance et l'excitation de réaliser son propre luminaire ont rendu ce moment convivial et dans un esprit de partage. Je ne vous dis pas la satisfaction de se rendre compte qu’on peut le faire soi-même. C’est vraiment gratifiant. Et tellement agréable d’apprendre dans une telle ambiance.

Ce n’est pas pour gagner des points de stage, mais franchement, je vous le recommande 😉

 »

Destiné à toutes et tous les fans du Do-It-Yourself et de décoration d'intérieur, n'hésitez pas à venir nombreux.

Le prochain cours se déroulera le samedi 24/03/2018 à 10h, Avenue Thomas Edison 182, 1402 Nivelles.

(Merci Lauren pour ce témoignage 😊 )

Débrouillardement vôtre,

Lucie

Lire des articles similaires
astuce pour bricoler - forer.jpg

Je veux accrocher mon porte-manteau au mur

Comment ... seulement 3 étapes !

Finalement, ce n’est pas peut-être pas chinois de fixer soi-même son porte-manteaux ?! Petit rappel sur ce à quoi il faut faire attention : 

  1. Choix de la cheville

Avant de commencer, vous devez déterminer le poids de la pièce à suspendre. Et oui, le poids de la pièce influence sur le diamètre de la cheville.
Avec le poids de la pièce à suspendre, facile de déterminer le diamètre de la cheville. 3 cas pour synthétiser : LOURDE (>50 kg) - diamètre > 10 mm ; MOYENNE (<50 kg) – diamètre entre 6 et 8 mm ; PETITE (<20 kg) – diamètre entre 3 et 5 mm.

En conclusion : pour un cadre, des petites chevilles suffisent !

  1. Choix de la mèche 

Aië … il faut maintenant choisir la bonne mèche. Pas compliqué non plus, je vous le jure !
Premier critère : choisir en fonction du support – c’est souvent écrit sur la boite. Pour reprendre les deux principales : quand il y a une pique, c’est pour le bois. Une forme de maison, c’est la mèche à béton.
Deuxième et dernier choix : le diamètre de la mèche. Si le matériau est dur (comme le béton, la brique) le diamètre de la mèche = celui de la cheville que vous venez de choisir. Si le matériau est friable (plâtre, bois, etc.) le diamètre est < que celui de la cheville.

En résumé : TOUJOURS < ou = au diamètre de la cheville. Jamais plus grand ! 

  1. Choix de la vis

Enfin, on peut choisir la vis. Evidemment il faut la choisir en fonction de votre cheville et du matériau.
Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de regarder sur la boite. Je vous assure que c’est très clair.

Mais si vous voulez une généralisation ; TOUJOURS < au diamètre de la cheville. Jamais plus grand !

Tout cela est bien beau en théorie, place à la pratique ;-)

Débrouillardement vôtre,

Lucie

Lire des articles similaires