Je veux accrocher mon porte-manteau au mur

Trucs et Astuces de bricolage - forer.jpg

Comment ... seulement 3 étapes !

Finalement, ce n’est pas peut-être pas chinois de fixer soi-même son porte-manteaux ?! Petit rappel sur ce à quoi il faut faire attention : 

  1. Choix de la cheville

Avant de commencer, vous devez déterminer le poids de la pièce à suspendre. Et oui, le poids de la pièce influence sur le diamètre de la cheville.
Avec le poids de la pièce à suspendre, facile de déterminer le diamètre de la cheville. 3 cas pour synthétiser : LOURDE (>50 kg) - diamètre > 10 mm ; MOYENNE (<50 kg) – diamètre entre 6 et 8 mm ; PETITE (<20 kg) – diamètre entre 3 et 5 mm.

En conclusion : pour un cadre, des petites chevilles suffisent !

  1. Choix de la mèche 

Aië … il faut maintenant choisir la bonne mèche. Pas compliqué non plus, je vous le jure !
Premier critère : choisir en fonction du support – c’est souvent écrit sur la boite. Pour reprendre les deux principales : quand il y a une pique, c’est pour le bois. Une forme de maison, c’est la mèche à béton.
Deuxième et dernier choix : le diamètre de la mèche. Si le matériau est dur (comme le béton, la brique) le diamètre de la mèche = celui de la cheville que vous venez de choisir. Si le matériau est friable (plâtre, bois, etc.) le diamètre est < que celui de la cheville.

En résumé : TOUJOURS < ou = au diamètre de la cheville. Jamais plus grand ! 

  1. Choix de la vis

Enfin, on peut choisir la vis. Evidemment il faut la choisir en fonction de votre cheville et du matériau.
Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de regarder sur la boite. Je vous assure que c’est très clair.

Mais si vous voulez une généralisation ; TOUJOURS < au diamètre de la cheville. Jamais plus grand !

Tout cela est bien beau en théorie, place à la pratique ;-)

Débrouillardement vôtre,

Lucie



Conseils pour un joint parfait

Trucs et Astuces de bricolage - joint-fr.jpg

Je vous le promets, faire un joint soi-même, c’est possible et même facile !

A nos ateliers, on utilise les produits TEC7. Ils nous ont livrés quelques conseils, que nous pensons intéressants de partager avec vous ;

1- Avez-vous bien préparé le support ?

Deux éléments importants : 1/ la surface doit être propre, 2/ et sèche.

2- Recouvrir ou pas ?

Si vous disposez soigneusement sur les côtés un mince ruban de masquage, vous éviterez du travail par la suite. Mais ce n’est pas indispensable. Seulement si vous avez peur de déborder.

3- La juste mesure.

Coupez la buse à 45°, de façon à ce que le mastic soit pulvérisé sur une largeur égale à celle du joint.

4- Faites attention à votre position.

Vous devez pouvoir effectuer un mouvement fluide avec le pistolet toujours dans la position correcte. Commencez par essayer de voir si vous vous tenez en équilibre et pouvez mastiquer sans à-coups.

(Partie importante avant de se lancer 😉)

5- Tirez le pistolet vers vous.

Placez le pistolet dans un angle de 45° et tirez-le calmement vers vous. Vous contrôlez la quantité de colle en regardant vers le point où la colle est pulvérisée. Ne pulvérisez pas trop peu, mais certainement pas trop non plus.

6- Aide au lissage.

Humidifiez une spatule, ou votre doigt et lissez en un seul mouvement.

7- Prenez votre temps.

Placez un joint convenable réclame moins de temps que de devoir par la suite l’enlever par la suite et le refaire. Prenez donc votre temps et travaillez calmement. Après l’achèvement, il est important de garder l’environnement à l’abri de la poussière pendant 1 à 2 heures !

 

Allez, au boulot 😉

Débrouillardement vôtre,

 

Stéphanie et Lucie



Commentaires

    Il n'y a plus aucun commentaire. Soyez le premier à nous faire part de votre opinion sur nos articles !

N'hésitez-pas à nous laisser un témoignage!